Vous avez mal au dos ?
Votre nerf sciatique vous fait souffrir ?

À la clinique Chiropratique Brossard, Dr Louis Lapointe, Dre Mylene Lemair et Dr Sébastien Tessier  chiropraticiens, vous proposent une approche globale et personnalisée. Nous traitons non seulement la cause du problème, mais nous vous donnons les outils nécessaires pour que vos problèmes et ou douleurs ne reviennent pas.

 

Le champ des compétences du chiropraticien touche les systèmes nerveux, musculaire et squelettique. De par sa formation, il est apte à poser un diagnostic chiropratique lui permettant de créer un programme de soins correspondant à la condition physique, à l’âge ainsi qu’aux objectifs de santé visés. Au-delà du volet symptomatique, la prévention constitue le fer de lance de la chiropratique et positionne son angle d’approche sur le bien-être et un mode de vie sain : prendre soin de soi, bouger, bien se nourrir et adopter une attitude positive au quotidien.

urgence_08

Attention sol glissant

sol_glissant.jpg
L’émerveillement du paysage des premières gelées hivernales peut vite tourner au cauchemar si, une fois dans le tableau, vos pieds glissent sur la chaussée glacée et décident de vous envoyer voir des étoiles. S’il est peu souhaitable, ce cauchemar est pourtant bien réel. Les chutes par glissade sont l’une des premières causes de blessures neuro-musculo-squelettiques durant la saison froide.

 

LES CHUTES HIVERNALES ET LEURS CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ

 

Selon une étude menée par l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, pas moins de 960 chutes extérieures ont nécessité une intervention ambulancière entre décembre 2008 et janvier 2009, pour les seules villes de Montréal et Laval. C’est dire combien les conditions climatiques – et particulièrement les épisodes de verglas, contribuent à accentuer le nombre de blessures par chute. Vous vous direz peut-être que la proportion de tel type d’accident survient majoritairement chez les personnes âgées. Eh bien, détrompez-vous: que nenni. Cinquante-neuf pourcent des personnes victimes de chutes extérieures ont moins de 65 ans, et seulement 6% de ces accidents surviennent chez des aînés de 85 ans et plus!

 

Chaque année, les professionnels de la santé traitent un nombre toujours grandissant d’entorses et de fractures dues aux mauvaises conditions météorologiques. Puisque personne n’y est à l’abri, le rappel de mesures de prévention demeure incontournable. Un minimum de précautions peut vous éviter bien des soucis.

 

PRÉVENIR LES BLESSURES

 

  • Préparer la chaussée avant de vous engager

Vous n’avez certes aucun contrôle sur la praticabilité de la chaussée des trottoirs, mais il vous est toutefois possible de voir à la sécurité de vos marches d’escalier extérieures et/ou de votre entrée de maison. Si vous le pouvez, agissez de façon préventive. Surveillez les conditions météorologiques et épandez du sel ou du sable avant que ne tombe la première bordée de neige ou de verglas. N’oubliez pas de refaire un traitement de sel si vous pelletez suite à un premier épandage. Pour un meilleur résultat, il est préférable de procéder à l’application de sel après la tombée du jour.

 

  • Bien se chausser

Tous les types de bottes ne sont pas recommandables lorsque vient le temps de se frotter à la glace! Évitez les bottes à talons hauts ainsi que celles ayant une semelle mince. Si vous êtes chaque jour soumis à de longues marches, ou si vous avez des ennuis de santé qui rendent votre équilibre fragile, songez à vous munir de crampons que vous appliquerez sous vos bottes, au besoin. Si vous n’en avez pas en votre possession, privilégiez une semelle de caoutchouc plutôt qu’une semelle de bois.

  • Ne pas se presser

Par matin ou lendemain de tempête, prévoyez de partir plus tôt afin de ne pas avoir à presser le pas. Les mauvaises chutes surviennent généralement lorsqu’on est peu attentif à l’état de la route. Ainsi, non seulement vous dépêcher inutilement ne vous aidera pas à parvenir à temps à destination, mais il y a fort à parier que cela vous entraîne d’abord et avant tout chez votre professionnel de la santé!

 

  • Vulnérabilité des personnes âgées

Bien qu’elles ne soient pas les principales victimes de chutes en hiver, les chiffres nous apprennent qu’entre 25% et 75% des chutes des personnes âgées impliquent une composante environnementale. La vulnérabilité des aînés en hiver les expose à bien plus que des blessures, et va jusqu’à mettre leur précieuse autonomie en péril.

Chez ce groupe d’âge, la prévention s’opère au quotidien. Des examens fréquents de l’ouïe et de la vue ainsi qu’une révision régulière de la médication auprès d’un professionnel de la santé dûment formé sont fortement recommandés. Lors des jours de tempête, utilisez les crampons sans hésiter. Si vous devez vous déplacer avec une canne, sachez qu’il existe sur le marché des cannes avec pic à glace intégré.

 

  • Exercices de renforcement musculaire (Bonne santé générale)

Chez les personnes âgées comme chez les plus jeunes, une bonne santé globale est essentielle pour prévenir les accidents. L’activité physique quotidienne renforcera votre résistance musculaire en réduisant vos risques de chutes. Par un ajustement vertébral, votre chiropraticien saura également vous aider à libérer  votre système nerveux d’interférences, vous offrant ainsi une meilleure stabilité.

 

Cet hiver, prenez les moyens nécessaires pour prévenir les chutes, et gardez les deux pieds sur terre!

 

Source : Association des Chiropraticiens du Québec

Chiropratique Brossard - Dr Louis Lapointe, Dre Mylene Lemair, Dr Sébastien Tessier
2126, avenue Victoria, suite 207 - Greenfield Park (Qc) J4V 1M9 - (450) 671-9119 ou (450) 812-2841
 

DOS - SCIATIQUE - MAUX DE TÊTE - OTITE - BURSITE/TENDINITE - TUNNEL CARPIEN - COUDEÉPAULETORTICOLISPIEDHERNIE DISCALE

 

Suivez Chiropratique Brossard sur