Fotolia 24681308 XS

 

La douleur la plus fréquente au niveau du coude est l’inflammation des épicondyles. Les épicondyles sont deux saillies osseuses, situées sur l’extrémité inférieure de l’humérus, une à la face latérale et l’autre à la face médiale du bras.

 

L’ÉPICONDYLITE MÉDIALE, appelée le GOLFER’s ELBOW, est l’inflammation des tendons des muscles fléchisseurs du poignet et des doigts, tandis que l’ÉPICONDYLITE LATERALE, appelée le TENNIS ELBOW, est l’inflammation des tendons des muscles extenseurs du poignet et des doigts. Les activités qui demande la flexion et l’extension du poignet à répétition (coups de golf, coups de raquette, action de visser/dévisser), ou le mouvement des doigts à répétition (écrire à l’ordinateur), sont reconnues comme étant à l’origine des épicondylites.

La méthode de traitements conventionnelle utilise souvent plusieurs traitements combinés : massage des adhésions musculaires et tendineuses, manipulation chiropratique, électrothérapie, application du chaud et du froid, etc. Après avoir contrôlé les symptômes, c’est-à-dire qu’il y a une diminution de la fréquence et de l’intensité de la douleur, la phase de réhabilitation du traitement commence par quelques exercices spécifiques d’étirements et par la suite, elle va inclure des exercices de renforcement.

Il est important de ne pas attendre pour se faire soigner car cette blessure qui semble inoffensive à la base est très persistante si on retarde les traitements.